Sur la Vidéo Haute Définition (HD)

Oye, Oye !

 

Une vidéo HD est en 1920x1080 points (au format 16/9)

 

Un diaporama HD sera composé à partir de photos jpg très peu comprimées en 1920x1080 points. On grave sur Blu-ray et c'est formidable.

En conséquence, toute définition supérieure (seulement utile pour les recadrages ou les affichistes) est strictement inutile pour la vidéo terminale. Qu'on se le dise !

 

L' Ultra HD 4K (3840 x 2160 pixels) ?
Faut tout changer Camera, PC, graveur, et TV ... !). Ciao !

Depuis le coup de foudre de juin 2014 mon nouveau PC est sous Windows 7 et le montage des films est réalisé avec Pinnacle Studio 15 Ultimate (je ne me suis pas fait à la version 17 !)

Montages avec Studio Ultimate de Pinnacle

Les vidéos sont montées avec Studio 14 puis 15 Ultimate de Pinnacle (en 2012 la version vendue était la 16, la dernière avant le rachat de Pinnacle par Avid).

 

Le poste est doté d'un écran principal de 24" et d'un écran secondaire de 17" qui permet de visualiser le résultat. Mais ce deuxième écran indispensable pour un travail aisé avec les produits d'Adobe Suite 'CS2 pour ma part!), ne l'est pas pour le montage. Ne pas oubliez, contrairement aux idées reçues, qu'un moniteur, bien piqué pour le texte, ne donne pas de plus belles images vidéos qu'un téléviseur HD (ready ou full), au contraire !

 

Je conseille :

- Un disque dur réservé aux vidéos (250 Go SATA idéal)

- Un processeur Core duo de 2.66 GHz (bien ventilé)

- Une RAM de 4Go

  ---> redémarrer le PC avant de lancer Studio et défragmenter les disques sytème et vidéo (pour bien libérer la mémoire et faciliter les échanges de données)

- Une carte graphique 512 Mo, 64bits à 333MHz (bien ventilée et pilote à jour)

 

Avant 07/2014

  • Windows XP SP3 (Vista n'étant pas compatible avec InDesign CS2, j'étais revenu à XP)
  • Pour la capture j'utilisais une liaison Firewire 800 avec mon camescope Sony HDR-HC3.

 

Après 07/2014

  • Windows 7 - Pinnacle Studio 15 (j'ai la version 17 mais peu pratique)
  • Capture avec le convertisseur Pinnacle 9900-65217-00
    Cet outil propose une entrée en Firewire (ce qui permet de connecter ma camera Sony ) et une sortie en USB. Mais attention : fin de production car le prix est proche de 400 € février 2015 alors que je l'avais payé 177 € en sept 2014 !

 

---------------------------

Chaque chapitre ou clip créé est édité en mpg2. Les DVD et BR sont réalisés à partir de ceux-ci.

Page précédente nous avons vu que chaque chapitre pouvait aussi être édité en mp4 pour diffusion sur Vimeo.

Eviter le ridicule à nos diaporamas et vidéos

La différence entre le Paradis et l'Enfer :

 

Le paradis ?

C'est le lieu où l'on retrouve toute sa famille, tous ses amis et tous les autres qui le deviennent. On se promène, on mange bien, on s'aime bien, ...

 

L'enfer ?

C'est la même chose mais on amène ses photos et vidéos de vacances !

Images sources et prises de vues

Filmer, sur pied c'est l'idéal mais en voyage pas évident (steadycam ?), avec des balayages transversaux ou verticaux très lents (pas de peinture au pistolet, le numérique ne pardonne pas). Zoomer avec lenteur. Et vous faites ... comme vous pouvez, selon le contexte, en corrigeant votre façon de faire au vu de vos précédentes réalisations. Je ne donnerai pas d'autres conseils si ce n'est que des scènes banales peuvent s'avérer précieuses au montage. On n'a jamais assez de "rushes" : 60 mn pour un montage de qualité de 30 mn.

 

Retour de voyage : conservation des sources et capture numérique.

Il est conseillé de placer les bandes HDV en lieu sec, à 15-20°C, à l'abri de la lumière et loin d'une source magnétique. C'est aujourd'hui le support le plus fiable pour conserver les données. La "capture" conduit à un fichier m2v que l'on fait découper en scènes (Studio propose plusieurs options). On peut conserver une copie de ses rushes sur DVD mais comme ce n'est pas une vraie gravure la conservation sera sans doute limitée à une dizaine d'année dans les mêmes conditions de stockage : attention, toute réaction chimique, c'est le cas dans le vieillissement, double de vitesse si l'on monte de 5°C.

 

Edition, scénario, scènes et chapitres

Avant de passer à l'édition, c'est la règle n°1 : pensez à celui qui va se farcir votre chef-d'œuvre, il n'est pas trop concerné par votre voyage (il a passé quinze jour de flotte dans le Limousin et vous venez lui présenter la Baie d'Along!), il vient de terminer un copieux repas et se trouve bien au frais dans la pénombre !

En conséquence : écrivez un vrai scénario composé de sujets allégés et diversifiés. Au delà de dix minutes, danger, donc chapitrage indispensable. Je conseille une version longue pour vous - c'est vos souvenirs - mais une version "light" pour les autres. Je sais, ça fait mal de chuter des minutes entières de scènes, pas pourries du tout, mais votre succès en dépend.

 

Les menus, introductions et transitions

Les animations type voiture sur la carte. Les gens ne savent même pas où se trouve le Mali alors vous pensez la route qui va de Bamako à Sikasso ... L'invasion des transitions, on le comprend pour la TV qui traite 100 sujets à la fois (et les techniciens qui veulent montrer leur technique), mais pénible pour une vidéo de voyage (ça peut amuser les enfants) ... Sur Internet après la vague des gif animés et la valse des animations flash qui masquent souvent des contenus étonnement médiocres, voire vides, on revient à plus sobre et ... plus efficace ! Pour toutes les transitions "user mais ne pas abuser" en tout cas rester dans le style du sujet traité.

 

Ce qui marche bien

La fleur qu'on n'a jamais vue, les enfants, les animaux, la poussière de latérite qui monte à dix mètres et bouche le paysage pendant vingt minutes, ... tout ce qui donne une ambiance authentique et dépaysante (pas le hall, la piscine ou la chambre de l'hôtel mondialisé).

 

A éviter

Les gens dans la rue: vous n'êtes pas au zoo. Dans tous les cas demandez la permission (dans certains pays ou endroits vous risquez gros), donnez la petite pièce, surtout si vous filmez un artisan, et à ce moment là faites des gros plans de la porteuse de banane qui vous sourit, sinon foutez lui la paix elle gagne pas un demi euro par jour ! Si vous êtes à St-Tropez c'est le contraire filmez la faune sans retenue, elle est là pour ça !

 

Le fond musical

D'accord c'est mon dada, mais c'est indispensable de bien l'adapter et de jongler entre les sons "live" et les sons rapportés.

Pour les commentaires, seuls ceux d'une voix professionnelle passent bien mais ça coûte cher et là encore il y a des tonnes de documentaires sur DVD commerciaux qui font ça mieux que nous (Des racines et des ailes par ex.). Avec vos commentaires perso vous risquez de torpiller votre montage ! Précaution donc. Si les gens ne comprennent pas vos images c'est qu'il y a problème (pensez aux oranges de Fernand Raynaud).

 

Les titres

Préférables aux commentaires superflus. Choix des tailles, couleurs et surtout polices selon le film. Là on touche à l'infographie et cela mériterait un document complet. Réussite par la sobriété plutôt que par la fantaisie (lisibilité rapide imposée).

 

Le multi-écran "24h Chrono"

Bonne trouvaille pour la série. Il a fait école (série super pompée) mais ça devient pénible et déjà que l'image n'est pas énorme alors diviser un écran en 4 ! Bref, une transition comme une autre, une fois par séance.