Produits volcaniques

Andésite, pour découvrir les différents types de lave utilisés en construction, décoration, ...

Extrait du site Internet :

 

" LA LAVE DE CHAMBOIS

Notre carrière est située à Chambois, Commune de Mazayes, au pied du Puy de Dôme.

La lave de Chambois est aujourd’hui ambassadrice du volcanisme régional, présente dans les parements et surfaces de circulation de grands ouvrages tels que Vulcania, la Grande Halle d’Auvergne, la gare du train à crémaillère au sommet du Puy De Dôme.

Cette lave est largement utilisée dans la fabrication de produits pour le bâtiment en usage extérieur, parements de façades, murs, dallages mais également dans la fabrication de mobilier urbain.

Grain fin ou bulleux, d’un gris soutenu élégant mais toujours différent, la lave de Chambois trouve aussi de nombreuses applications en décoration intérieure.

 

LA LAVE DU MONT-DORE, au pied d’un géant

Situé dans le massif des Monts Dore, à 35 kilomètres au sud-ouest de Clermont-Ferrand, le Puy de Sancy  est avec ses 1 885 mètres le point culminant du Massif Central et le plus haut volcan de France métropolitaine. Sa lave particulière qualifiée parfois de «Sancyte» par les géologues se caractérise par une couleur gris clair parsemée de gros phénocristaux blancs de sanidine.

Andésite exploite l’unique carrière du Sancy dont la lave excelle dans les applications industrielles et techniques pour sa stabilité et sa résistance aux variations de températures ainsi que dans les produits d’émaillage pour ses caractéristiques chimiques qui créent, à très haute température une véritable fusion avec l’émail.

Sa couleur gris clair illuminée de cristaux blancs lui donne un aspect décoratif dans l’air du temps pour des applications purement décoratives…

 

LAVE DE VOLVIC, la lave des cathédrales

Aujourd’hui mondialement célèbre pour son eau minérale, Volvic doit pourtant sa notoriété depuis le XIIIème siècle à sa lave, dite pierre de Volvic. Andésite exploite l’une des carrières du Puy de la Nugère dans le bassin des plus sensibles et protégés des eaux de Volvic.

La lave de Volvic, sombre et élégante, historiquement présente dans toutes les constructions régionales est aujourd’hui mondialement reconnue notamment pour sa haute résistance aux produits corrosifs.

Produits techniques pour le secteur industriel, supports à émailler de toutes natures et toutes tailles, produits de construction, restauration de monuments historiques, les applications sont nombreuses pour cette lave de très haute qualité."

 

Pierre de Volvic (lave de type trachy-andésite)

Le complexe du Puy de la Nugère

Maison de la Pierre

La pierre de Volvic est encore extraite de la coulée du puy de la Nugère/puy de la Louve. La visite de la "Maison de la Pierre", à proximité du goulet de la source de Volvic, est intéressante.pour tout âge.

Extraits de "Volcanologie de la Chaîne des Puys " 5è édition 2009

Les trachytes sont des roches volcaniques riches en feldspaths alcalins et à teneur en silice assez élevée : ils appartiennent de ce fait au groupe des roches felsiques. Leur structure est principalement microlithique mais la présence de phénocristaux est habituelle. La structure est également fluidale car les microcristaux présentent des champs d'orientation commune selon des lignes fluides. À la cassure, l'aspect est rugueux comme l'indique l'étymologie du nom trachyte, du grec ancien trachys, « rugueux ». La couleur est assez claire : les trachytes sont des roches leucocrates, généralement blanchâtres à gris verdâtre.

La domite est un terme qui désigne la roche volcanique qui compose le volcan du Puy de Dôme. C'est une roche claire synonyme de trachyte sub-alcalin.

 

Carrière de trachyte du Kilian

La pierre de Volvic est une trachyandesite dont le point de fusion est de 1500°C. La classification (source BRGM) montre que les roches volcaniques sont multiples selon leur teneur en silice et en oxydes de sodium et potassium. Les basaltes sont gris-noirs, les trachyandesites gris-clair. Si la cathédrale de Clermont-Fd est noire c'est à cause de la pollution atmosphérique et un simple sablage lui rendrait sa teinte grise d'origine.

- Les pierres ponces, élaborées à 5-600°C sont composées de rhyolite, de dacite ou d'andésite. Très bulleuses (densité 0,91) elles flottent mais n'ont aucune résistance mécanique. Cependant, finement broyées et mélangées à de la chaux elles conduisent à un liant type béton utilisé par les romains. Ce sont des cendres de ponce qui ont recouvert Pompéï (coulée pyroclastique).

- L'obsidienne composée de rhyolite est au contraire très dure car issue d'une quasi vitrification.

Carrières de basalte

Les tables basaltiques proches de Clermont-Fd ont toujours fait l'objet d'une exploitation par l'homme. Le basalte permet d'obtenir relativement facilement des plaques qui ont été utilisées pour les constructions d'abris et de murs. Par concassage on obtient des granulats de toute taille qui sont encore très utilisés pour les enrobés bitumeux des revêtements routiers. La grande carrière des Côtes de Clermont est abandonnée et en cours de réabilitation paysagère. Les carrières de Lachaud à Châteaugay sont encore exploitées.

 

A savoir : les coulés de basalte ayant très peu de silice sont fluides, voire très fluides (volcans hawaïens), ce qui permet leur dégazage. Conséquence : la lave est plus dense et ne présente pas de bulles !

Carrière exploitée de Châteaugay

La pouzzolane

A proximité de Clermont-Fd, le Puy de Gravenoire a été longtemps exploité mais il est désormais laissé à la reprise naturelle. Il reste des carrières qui en exploite encore 400000 T/an. Cette scorie dure et agressive n'est en fait pas de la vraie "pouzzolane" scorie volcanique qui tire son nom de la ville Pozuoli, près de Naples et qui est une variante de pierre ponce.

Notre pouzzolane auvergnate a des propriétés intéressantes : grande surface spécifique (réalisation de lits bactériens, drainages),  légèreté (parpaings), résistance aux produits chimiques et au feu, isolant thermique et phonique, ... Mais l'avenir des anciennes carrières est ... touristique ! Voir Lemptegy.

La carrière de Gravenoire

La carrière exploitée du Vauriat (D943)

Coulées volcaniques particulières

La chaîne des Puys s'est élevée à l'aplomb de fissures sur un socle qui domine de 600m environ la plaine d'effrondement de Limagne. La carte proposée plus haut dans le menu montre cette ligne de fracture orientée nord-sud. Il se trouve que peu de coulées ont débordées du socle de base : celle de la Nugère à Volvic, celle de St-Vincent à Blanzat, celle du Pariou qui s'est dédoublée sur Nohanent et sur Chamalières.

A Boisséjour, en limite du socle, une falaise de trachy-basalte est remarquable : la lave est plus grise que le basalte mais on note un très fort fractionnement de la roche qui n'en fait pas une pierre de taille.

Obsidienne

Ce petit bloc de notre collection personnelle est une obsidienne dite "flocon de neige" car ce verre peut recristalliser en donnant des "spérolithes de feldspath" blanchâtres. Malheureusement j'ai égaré la petite pièce d'obsidienne (toute noire) trouvée au Pic du Teide en 1974.