Musée de Sèvres

Le Musée

Situé en bord de Seine sous le Pont de Sèvres et à proximité du Parc de St-Cloud. Visite calme.

Les Porcelaines

Tendres ou dures (définitions en fond de page), des bijoux par centaines.

Toutes les photos d'intérieur sont d'Evelyne, sans pied ni flash.

Les biscuits

Il s'agit du résultat obtenu à partir d'une porcelaine tendre ou dure cuite sans émail. Imitation du marbre pour la réalisation de statuettes mates ou brillantes. Des détails impressionnants peuvent être obtenus avec ces miniatures.

Les objets décoratifs

La porcelaine a été utilisée dans la réalisation de meubles et autres éléments décoratifs de table.

Les porcelaines

 

La porcelaine tendre

C'est une "fausse" porcelaine, en regard de la porcelaine chinoise de la même époque, qui se raye avec l'acier car elle ne contient pas de kaolin seulement de la silice, une marne calcaire et de la soude. C'est une fusion alcaline de vitrification. Elle se cuit à une température relativement basse (vers 1100°C) ce qui permet d'obtenir un nuancier très riche dont les roses fragiles (cuisson à petit feu en dessous de 1000°C).

 

La porcelaine dure

L'introduction du kaolin (du chinois "gaoling"), découvert en France en 1768 à St-Yriex, Limousin, apporte une dureté supérieure et un retrait moindre à la porcelaine tendre qui se traduit par une non rayabilité à l'acier et une plus grande transparence. Sa cuisson à plus haute température (vers 1400°C) ne permet pas de conserver la large palette des couleurs (destruction des oxydes). Des porcelaines dures nouvelles sont cuites vers 1250°C.


Les biscuits

Tendres ou durs selon leur teneur en kaolin ils proviennent de la cuisson d'une porcelaine non revétue de "couverte" ou d'émail sur le produit sculpté (imitation du marbre). Ils peuvent cependant être brillants ce qui, à mon goût, gâche le résultat !